A propos des tailles haies …

Des questions de choix…

Le taille haies est l’un des outils les plus populaires des jardiniers amateurs…mais bien choisir et utiliser son taille haies nécessite un peu de réflexion et…les conseils des experts de chez Santamaria.

Autant les produits de base très bon marché ne sont pas toujours fiables et souvent peu durables, autant il n’y pas toujours nécessité de choisir les produits les plus chers : une haie peu élevée et de faible épaisseur peut être traitée avec un taille haie de puissance moyenne (environ 500 watts) alors qu’au-delà d’un cm, surtout si les végétaux sont verts ou particulièrement résistants, il faut s’appuyer sur les conseils précis de nos vendeurs et sélectionner soigneusement son outil. D’ailleurs, outre la puissance, les lames, le type de coupe (double coupe ou non), la prise en mains, le grip, le poids sont des éléments importants. Ces derniers points, par exemple, doivent respecter un équilibre car les outils les plus légers sont les moins puissants mais les plus lourds peuvent imposer un gros effort physique… les modèles électriques sont souvent plus maniables, les moteurs plus vigoureux.

Quand vous avez votre appareil…

Certains tailles haies sont vendus avec un fourreau : cela facilite le rangement mais aussi la protection des lames. Il est conseillé de nettoyer son outil au moins une fois par année, si possible deux fois, ce qui ne dispense pas d’entretenir les lames après utilisation. On aura aussi intérêt à vérifier qu’il n’y a pas de jeu dans l’appareil auquel cas on pourra resserrer, sans excès, les boulons. Sur différents appareils les lames s’affutent automatiquement, sinon il vaut mieux s’adresser à nos spécialistes. 

N’oubliez pas de vous équiper : lunettes, gants, chaussures, escabeau stable si nécessaire ; lorsque vous travaillez, éloignez les animaux domestiques et délimitez un périmètre de sécurité s’il y a des enfants à proximité.

Outils de jardins : un peu de sécurité….

Si s’occuper de son espace extérieur, de son jardin est un plaisir, un loisir, il n’en existe pas moins des précautions à prendre pour éviter les accidents quand on utilise des outils à moteur, voici une dizaine de rappels à garder en mémoire :

  • Pensez à vous vêtir de façon adéquate, on n’utilise pas une tronçonneuse, un taille haie, une tondeuse en claquettes ou en short, les lunettes notamment sont indispensables des projections sont fréquentes et peuvent blesser les yeux.
  • Lisez les modes d’emploi, même lorsque vous avez l’impression de savoir, afin de vous assurer de la meilleure connaissance possible de votre machine. 
  • Assurez-vous que vous pouvez prévenir facilement quelqu’un en cas d’accident. 
  • Mettez à distance les animaux domestiques, 
  • Préservez les enfants de la zone à travailler, le mieux : veillez à ce qu’un proche les surveille.
  • En hauteur, vérifiez la stabilité de vos supports : l’escabeau bien stable est préférable au tabouret posé rapidement.
  • Si vous êtes interrompu, pensez à débrancher vos appareils le temps de votre interruption.
  • Quand vous utilisez un appareil branché sur secteur, évitez si possible l’usage des rallonges. 
  • Si vous avez besoin d’utiliser un appareil électrique bannissez le temps humide, soyez, de façon générale, vigilant en cas d’humidité les repères peuvent changer.
  • De façon générale : soyez méticuleux.se, ne vous précipitez pas, gardez les process en mémoire…même si le téléphone vibre ou que l’on frappe à la porte.  

Bientôt un permis pour les tronçonneuses ?

La fin de l’année passée a vu la signature d’un décret sur la sécurité des chantiers forestiers, dit parfois « décret bucheronnage ». En gros, afin de veiller à une meilleure sécurité pour les travailleurs du bois, il s’agissait d’inciter les employeurs à plus de vigilance sur les couvertures réseau sur les lieux, à la conformité des tousses de secours et, surtout, à veiller à la compétence des recrutés…

Cela pourrait ouvrir la voie à un véritable « permis tronçonneuse » qui outre, les professionnels, pourrait concerner aussi les particuliers utilisant une tronçonneuse même dans leur jardin. Une formation existe déjà dont le premier niveau (ECC1), s’acquiert par le moyen d’une journée de formation (voire une journée et demie avec la validation) dont le coût est estimé à 250€. Rien n’est pour l’heure obligatoire, il s’agit d’une incitation, mais, il arrive bien souvent que ce type de recommandation, se traduise à terme par une obligation légale.

Damien Santamaria prend
le relais de son père

Trois générations d'experts à votre service !
SAV, Accueil, Expertise

Vente de matériel de marque :
Staub, Lamborghini, Ferrari

Monsieur Lamborghini a rendu personnellement visite à Antoine Santamaria en Ferrari

Mécanisation du travail agricole

Spécialisation dans le travail de la terre et des accessoires viticoles

Antoine Santamaria crée son
garage de mécanique générale
à St Thibery

cyclos, autos, tracteurs et pompes

André Santamaria
succède à son père

Naissance d'Antoine Santamaria

Remplissez le formulaire
et un de nos commerciaux vous rappellera