Le taille-haies électrique s’agite en mars et avril…

Le mois de mars est un mois particulier : dans certaines régions l’hiver y est encore présent, dans d’autres, en particulier dans les jardins proches des régions méditerranéennes, le printemps fait son apparition.

Mars avril les outils de jardin s’activent…


Le mois de mars est un mois particulier : dans certaines régions l’hiver est encore présent, dans d’autres, en particulier dans les jardins proches des régions méditerranéennes, le printemps fait son apparition. Le début d’avril répond d’ailleurs aux mêmes caractéristiques puisque comme le dit le proverbe «en avril ne te découvre pas d’un fil»… C’est donc une période durant laquelle la taille et l’entretien des jardins doivent être adaptés aux conditions de l’année en cours et au contexte géographique/climatologique. Globalement avec le réchauffement climatique l’arrivée du printemps se fait un peu plutôt mais ce n’est pas règle absolue. Les outils de jardin commencent à fonctionner pleinement… Si l’on ne l’a pas déjà fait, c’est le moment de tout remettre en route afin de disposer de l’ensemble de son matériel de jardin pour la riche période d’éveil de la nature qui s’ouvre. Il convient toutefois de se méfier des gelées tardives qui peuvent causer des dégâts, en particulier lorsqu’on dispose d’un verger.


Au fait que doit-on tailler en mars ou avril ?


On peut tailler les rosiers remontants, en général on le fait plutôt dans la première quinzaine d’avril mais la météo permet souvent, par exemple en Occitanie ou en région PACA de le faire plus tôt. On peut s’occuper des rosiers grimpants en cherchant par la taille, des vieilles branches à les orienter convenablement. Pour suivre on peut s’occuper en mars des framboisiers, des groseilliers, des muriers… On peut, aussi, tailler de nombreux arbustes : par exemple le laurier rose, le laurier tin, le Lilas des Indes, le sureau… On peut encore s’occuper des arbres fruitiers -plutôt en mars : pommier, poirier, figuier…En mars et avril, c’est aussi l’heure de sortir le taille-haies car il faudra tailler ifs, troènes, thuya (plutôt en mars) et buis, cyprès, houx…


Deux précautions avec le taille-haies.


Un : la sécurité, celle de l’outil lui-même : en cas de doute faites le vérifier par un professionnel qualifié en matière d’outils de jardin. Et sécurité du jardinier ou du paysagiste lui-même. En effet, autant la tronçonneuse est un outil dont on a conscience qu’il peut être dangereux, autant on néglige parfois les risques du taille-haies. Les précautions sont faciles à retenir mais il ne faut pas les négliger : vérification de la lame, gants, lunettes, vêtements longs, position et stabilité. Il ne faut pas hésiter à demander conseil lorsqu’on débute avec le taille-haies car la bonne position et tenue du taille-haies est un élément de sécurité important.


Deux précautions liées à la nature et à ses droits :


Si l’on veut suivre les recommandations de Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), il sera préférable de ne plus tailler les haies après la mi-mars et jusqu’à juillet. Cela afin de protéger les oiseaux facteurs de biodiversité. La Ligue pour la Protection des Oiseaux propose de ne plus tailler les haies pour ne pas perturber les oiseaux dont plusieurs espèces (rouge-gorge, pinson par exemple) utilisent haies ou arbustes pour faire leur nid en cette fin d’hiver. La taille n’est donc pas qu’une question d’outil, électrique ou non, c’est aussi une question de réflexion, d’adaptation et de respect de la nature…

Catalogue produit